Comportement électrique

L’apparition du diamagnétisme parfait vient de la propriété du matériau à développer des supracourants. Ces courants sont des courants d’électrons qui ne perdent pas d’énergie, afin d’être maintenus éternellement sans obéir à l’effet Joule responsable de pertes d’énergie par génération de chaleur. Les courants créent l’intense champ magnétique nécessaire pour alimenter l’effet Meissner. Ces mêmes courants permettent de transmettre de l’énergie sans perte, ce qui présente l’effet le plus spectaculaire de ce type de matériau. Comme la quantité d’électrons supraconducteurs est finie, la quantité de courant qui peut soutenir le matériau est limitée. C’est pourquoi il existe un courant critique à partir duquel le matériau cesse d’être supraconducteur et commence à dissiper de l’énergie.

Pour les supraconducteurs de type II, l’apparition de fluxons provoque, même pour des courants inférieurs à la température critique, la détection d’une dissipation d’énergie à cause du choc des vortex avec les atomes du réseau.